« Demain » le film d’initiatives positives

Je suis allé voir ce film sans réel a priori; je venais d’apprendre qu’il venait de dépasser les 500 000 spectateurs; les éloges que j’avais pu lire dessus ne m’avaient pas donné l’envie de me fixer une date pour aller le voir et me rendre compte par moi même.

J’avais suivi de loin la genèse de ce film , les personnalités qui le portaient, l’actrice Mélanie Laurent et Cyril Dion de Colibri, son financement participatif avec ces (tout de même) 10 266 kisskissbankers, belle communauté !

Si! En fait j’avais une appréhension, celle d’être à nouveau assailli par des chiffres comme on peut l’être sur nos écrans, les degrés de trop, les millions d’abeilles décimées, les pourcentages, les tonnes d’aliments gaspillés, bref à nouveau des datas mais cette fois au cinéma. Si vous lisez ce blog vous saurez que les chiffres ne me posent aucun problème, mais en accabler le lecteur ne le responsabilise pas pour autant.

Par un concours de circonstance, c’est 45 mn avant le début de la séance que l’on se décide à y aller, salle comble, première rangée collé à l’écran. C’est parti pour 1h58, le propos commence par un entretien avec deux scientifiques qui dresse un tableau bien sombre…Fin de notre humanité.

Puis virage à 180 degrés: le film au lieu de nous embarquer dans un paysage apocalyptique, nous présente un panel d’initiatives mises en oeuvre par des « M. Tout le monde » aux esprits brillants et ambitieux. Des projets qui touchent aux domaines de l’alimentation, de l’économie, de la politique, de l’éducation de l’environnement.

 

Demain le film de Cyril Dion et Mélanie Laurent

 

Pour n’en retenir que quelques uns, la leçon de démocratie venu d’Inde, avec ce maire qui réussit à briser les barrières entre les castes, à les rassembler autour de réunions publiques pour des projets communs.
L’équipe de Cyril Dion rencontre aussi les habitants de Détroit qui se ré-approprient les terrains abandonnés par l’industrie automobile pour y cultiver la terre. Ou enfin cette PME française de fabrication d’enveloppes qui trouve la parade pour ne pas gaspiller, ne pas polluer, enfin recycler, et tout cela en augmentant leur chiffre d’affaire.

S’il y avait une seule et bonne raison d’aller voir ce film se serait qu’en même temps que déconstruire certains idées reçues, ce road-movie apporte des solutions positives et déjà à l’oeuvre partout dans le monde.

Et vous, l’avez vous vu ? qu’en avez vous pensez ?

 

Le site de Demain le film,  allons voir ça de plus prés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *