l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse

Eau et changement climatique : adaptons-nous !

Le 20 juin à l’occasion de la journée mondiale pour l’environnement, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse lançait son film d’animation sur l’adaptation au changement climatique dans le domaine de l’eau.

l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse

Découvrez un ensemble de solutions pour parer à la vulnérabilité des territoires comme la désimperméabilisation des sols pour laisser l’eau s’infiltrer, la chasse au gaspillage de l’eau, la préservation des zones humides et de la biodiversité.

Une animation réussite qui nous amène à réfléchir sur l’importante de revoir le circuit de l’eau, le gaspillage lié à l’arrosage des cultures, et l’emploi des eaux usées.

Lire la suite

colgate-water

Au Pérou une marque de dentifrice s’attaque au gaspillage de l’eau

Au Pérou quand une célèbre marque de dentifrice s’attaque au gaspillage de l’eau, cela un donne ce spot très réussi.

Avez vous déjà pensé à l’eau dépensée lors du brossage des dents ?
C’est sur ce point que Colgate et l’agence de pub Y&R ont mis en scène cet acte de la vie courante afin de sensibiliser sur le gaspillage qu’il en découle.
Des personnages en manque de cette ressource vitale viennent la puiser au robinet, durant ce laps de temps ou nous sommes occuper à nous brosser les dents.

Lire la suite

For the Love of Mountains

Connaissez vous la hauteur exacte et la situation géographique de L’Everest ou du K2?
For the Love of Mountains est une très bonne animation qui vous aidera à découvrir ou redécouvrir quelques montagnes de notre planète
.

For the Love of Mountains

A la demande de la plateforme de création et de partage d’infographies Visual.Ly,  Al Boardman a conçu cette vidéo pour représenter les spécificités de quelques une des montagnes, leur hauteur, le positionnement géographique et leur niveau par apport à la mer.

Trés instructif, qu’est ce que vous en pensez ?

For the Love of Mountains

 

+source : Fubiz

Lire la suite

Les liens de la semaine #7

Les liens de la semaine #8

L’épisode 8 des liens de la semaine pourrait cette fois s’appeler les liens du mois d’Aout.
Voilà quelques articles à lire ce week-end.

Les liens de la semaine #7

Chaque jour vous consommez …

7887 litres d’eau, c’est ce que nous consommons chaque jour, vous avez du mal à le croire, voilà une infographie qui devrait vous convaincre.

Le 20 Aout, les terriens ont déjà consommé la totalité des ressources naturelles

A partir de cette date, nous avons déjà atteint « le jour du dépassement », toutes les ressources naturelles sont désormais à crédit.

Les oiseaux connaissent les limitations de vitesse !

Voilà une étude insolite, les oiseaux sont capables d’estimer la vitesse moyenne des véhicules sur une route et de s’envoler au moment opportun afin d’éviter le choc.

le ticket de métro payable en bouteilles plastiques

Une machine inédite a été mis en place à Pekin, afin de pouvoir troquer des bouteilles en plastiques contre des tickets de métro.

Les 40 ans de WWF

WWF France fête cette année ses 40 ans, c’est l’occasion pour l’organisation de lancer leur nouveau site. Réalisation réusssie !

Suivez nous sur Twitter.

Lire la suite

Save food from the fridge

Conserver ses aliments sans réfrigérateur

Inspirée par les méthodes de conservation des aliments soufflés par nos aïeuls, la designeuse coréenne Jihyun Ryou a ré-adapté ces techniques au design contemporain.
Aucune énergie n’est dépensée si ce n’est celles de ces neurones pour mettre en place les éléments permettant de ralentir l’action de micro-organismes et donc de garder plus longtemps certains aliments hors du réfrigérateur.

La méthode de conservation sans réfrigérateur par Jihyun Ryou

S’inspirant d’astuces de grand-mères, cette artiste a conçu plusieurs modules pour conserver différents types d’aliments.
Les carottes et les poireaux sont conservés dans du sable légèrement humide en position vertical, ce qui permet aux légumes d’économiser leur énergie. Le sable lui permet de conserver le taux d’humidité.

Pour les courgettes, les poivrons et les aubergines, une température basse n’est pas utile, ils peuvent rester à l’extérieur du frigo, à condition de les humidifier régulièrement pour les conserver.
Jihyun Ryou a donc conçu un bac à eau sur lequel viennent reposer les légumes.

Pour conserver les pommes et les patates, un module à deux niveaux, très judicieux, a été réalisé.
Elle part du constat que les pommes (comme les bananes) émettent du gaz éthylène qui accélèrent le processus de maturation des autres fruits et légumes conservés au même endroit. Il suffit donc de ne pas les conserver sur le même module.
Dans le même temps le gaz éthylène des pommes permet de stopper la germination des pommes de terre, conservées dans l’obscurité du premier niveau du module.

Les oeufs absorbent les odeurs du réfrigérateur et peuvent prendre un mauvais goût, ils seront également conservés à l’extérieur. Pour tester leur consommation, un verre ou vase d’eau a été placé sur la tablette, si l’oeuf coule, il est consommable, s’il coule, il est périmé.

– Enfin La recette de grand-mère, du riz est placé sous le capuchon en liège des pots à épices pour absorber l’humidité. Simple et efficace…

[showcase id= »2089″]

Un excellent projet qui nous amène à repenser nos méthodes de conservation, que tous nos aliments n’ont pas à passer  forcément par la case frigo.
Que pensez vous de cette méthode « zéro énergie »?

Site du projet Save Food From The Fridge
Source : Inhabitat

Lire la suite

waterbalance

Water Balance Vase

Un design minimaliste et un système d’équilibre, avec Water Balance Vase plus d’excuses pour avoir oublié d’arroser une plante.

L’équilibre de la structure est tenu par un poids réglable et un vase rempli d’eau.
Une fois l’eau évaporée, le deséquilibre est créé et vous rappelle visuellement qu’il est tant de réalimenter cette pauvre plante.
Il est clairement établi que Water Balance Vase n’est pas un élément indispensable, mais l’idée est tellement simple et ingénieuse qu’elle pourrait donner d’autres idées.

waterbalance

waterbalance

waterbalance

Réalisation Risako Matsumoto.

Lire la suite

Un panneau publicitaire transforme l’air en eau

Afin d’attirer de nouveaux étudiants, l’université péruvienne spécialisée dans l’ingénierie (Utec) et l’agence de publicité Mayo DraftCFB ont planté un panneau publicitaire sur le bord de route capable de capter l’eau contenu dans l’air.

Le concept de ce panneau publicitaire

Cet projet a été mis en place dans le désert, prés de Lima, la capitale de Pérou ou l’approvisionnement est en eau est un problème majeur.
Si la pluie se fait rare, l’air lui est saturé d’humidité (100%) c’est fort de ce constat que l’Université d’ingénierie et de technologie de Lima (UTEC) ont élevé un système capable d’aller chercher l’eau là ou il se trouve, dans l’atmosphère.

Comment ça marche ?

Des générateurs se chargent de liquéfier l’eau contenu dans l’air sous forme gazeuse, puis de l’acheminer à travers des filtres à charbon. L’eau récoltée est ainsi stockée, et accessible aux riverains par un robinet.
Chaque jour ce panneau permet de récolter jusqu’à 96 litres d’eau, pour le moment ce système fonctionne à l’électricité, mais l’énergie pourrait être générée bientôt par le soleil grâce à des panneaux photovoltaïques.

+source

Lire la suite

Chasseur d'eau dans les nuages

Un chasseur d’eau dans les nuages

Le titre de cet article peut paraitre poétique, voire fantastique, mais c’est bien l’histoire d’un homme qui piège l’eau contenu dans les nuages. Un article qui vient célébrer aujourd’hui 22 mars, la 13e édition de la journée mondiale de l’eau. (Encore une :))

Chasseur d'eau dans les nuages

c’est en 1960, que Carlos Espinosa, un physicien crée le procédé qui consiste à capter l’eau des nuages d’Antofagasta dans les montagnes environnantes.
En effet cette ville chilienne ne connait à peine qu’un millimètre de pluie par an et pour se procurer l’eau nécessaire doit payer le prix fort. Cette solution ingénieuse et écologique basée sur des filets de nylon lui permette de récolter l’eau dans le désert hyperaride d’Atacama.

Ce genre d’initiative nous rappelle l’importance d’économiser l’eau. La majeur partie de l’eau que nous consommons est contenu dans nos aliments, pour rappel, produire 1 kilo de boeuf nécessite 15 000 litres, pour 1 kilo de blé comptez 1000 litres*.
L’économie d’eau semble donc passer par un choix alimentaire, ainsi qu’un arrêt du gaspillage, 30% de la nourriture produite dans le monde n’est pas consommée.

*Source

Lire la suite